Septembre 2020: cap sur les Régates royales, open de France

départ à Sanremo par Robert Deaves
Départ à Sanremo, par Robert Deaves: la même flotte est maintenant échauffée pour Cannes…

La saison 2020 n’est pas encore arrivée son terme pour les 5.5, loin s’en faut!

Avant de retourner dans les terres jusqu’au lac de Thun en octobre, la flotte internationale présente dans le sud pour les européens de Sanremo profitera des derniers instants de l’été pour courir l’Open de France à l’occasion des Régates royales organisées par le Yacht Club de Cannes. Les contraintes covid ont pour effet de supprimer le village et les animations à terre, mais ce qui importe vraiment est ce qui se passe en mer, régates pour lesquelles toutes les équipes du YCC se mobilisent particulièrement.

Une quinzaine de 5.5 de neuf nations se retrouveront pour l’équinoxe d’automne; la Suède vient en effet se substituer à l’Italie qui semble pour l’instant ne pouvoir aligner d’équipage.



Août 2020: championnat d’Europe – Yacht Club Sanremo

Départ Europeans Sanremo par Robert Deaves
Départ de la cinquième manche: les classiques (ITA 6 et FRA 19) à l’attaque avec les modernes, par Robert Deaves

Classe chanceuse, les 5.5 ont pu donc courir cette année leur mondial en janvier, puis leur championnat d’Europe à la fin du mois d’Août, dans les eaux chaudes (avec un air aussi chaud!) de Sanremo. Vingt et un 5.5 de neuf nations étaient attendus, seul Feng Shui (NED 26) n’a malheureusement pu être sur la ligne. Etaient ainsi représentés la Suisse, les Bahamas, l’Allemagne, l’Italie, l’Autriche, la Norvège, la Pologne nouvelle venue – pas simplement pour voir, puisque l’équipage polonais emporte le titre européen! – et la France.

En l’absence du champion du monde en titre, le plateau était relevé tant dans les équipages que pour les bateaux. Quatre 5.5 flambant neufs de cette année étaient en effet présents; fait rare dans la classe d’autant de nouvelles coques simultanément! Certains autres n’étaient pas non plus en reste d’améliorations: ainsi Skylla (SUI 182) promène-t-il maintenant sous l’eau une nouvelle quille moderrne avec trimmer et un safran carbone…

La flotte française n’était dépassée en nombre que par la Suisse, alignant quatre 5.5: le moderne Enez C’laz, les évolutions Koker et Bagheera VIII et le classique Korrigan, ce dernier handicapé par un défaut d’équipage inopiné les deux premiers jours. L’accueil du Yacht Club Sanremo était excellent, avec quelques adaptations par rapport à ses habitudes en ces temps de pandémie covid. Le vent a cependant été parfois aux abonnés absents, comme les troisième et cinquième jours, le clapot caractéristique du lieu s’sest en revanche bien présenté au rendez-vous.

Les résultats complets: https://www.yachtclubsanremo.it/wp-content/uploads/2019/08/RESULTS-day-3-4.pdf

Les comptes-rendus quotidiens détaillés par Robert Deaves:

2020 5.5 World Championship -  Newport, Pittwater, Australia
La classe des 5.5 se rassemble à Sanremo pour son championnat d’Europe

2020 5.5 European Championship -  Sanremo, Italy
Préparation finale à Sanremo

202008235.5-Meter-Europeans-2020-Sanremo-pic-Robert-Deaves-IMG_1307
Les grains d’orage scellent la cérémonie d’ouverture

202008255.5-Metre-Europeans-2020-pic-Robert-Deaves-045A8305
Le polonais Kusznierewicz et le suisse Schoen dominent l’ouverture du championnat

202008265.5-Metre-Europeans-2020-pic-Robert-Deaves-045A0241
Le suisse Momo prend les devants dans une seconde journée idyllique

2020 5.5 European Championship -  Sanremo, Italy
L’absence de vent stoppe le jeu au troisième jour

2020 5.5 European Championship -  Sanremo, Italy
Le polonais Aspire met deux coups en pleine cible pour mener la flotte

202008295.5-Metre-Europeans-2020-pic-Robert-Deaves-045A1531
Aspire sécurise son titre européen sous le soleil de Sanremo

 



Magazine 5.5 : édition d’avril 2020

abf496_fdb496af9d5a404f86e9ae690b225fc3~mv2

Une nouvelle publication a vu le jour: l’édition d’avril 2020 du magazine de la classe a été publiée! La cible en est dans l’immédiat annuelle, mais gageons que cette publication puisse devenir semestrielle, vu la densité d’évènements et la richesse d’histoires à raconter comme d’aventures en cours dans notre classe, vraiment bien réveillée!

Le contenu en est très riche. Notre président ayant eu la patience d’en traduire quelques articles, ils sont disponibles sur ce site. Vous retrouverez notamment dans la rubrique « technique et réglages » les conseils de Christoph Burger, ou de l’importance des bastaques dans la brise et du cintre latéral suivant les conditions… Une autre perspective de l’historique de la jauge, dans cette autre rubrique, sous l’angle de la recherche de la bonne formule mathématique plutôt que déjà traduite en forme de coque…

Une version numérique est aussi disponible sous ce lien: https://issuu.com/robertdeaves/docs/fivepointfive-april-2020

 



Régates en 2020: une classe chanceuse!

1549538_646309132099392_1734714694_n
D’une époque sans covid: une flotte internationale à Bénodet en 2013… Allons en reconstituer une dans le sud!

Beaucoup de régates ont déjà été annulées ou reportées, notre challenge métrique Atlantique n’a pas non plus résisté au covid-19…

Mais!

La « saison » de régates pour cette année 2020 a une configuration particulière pour notre classe des 5.5, s’étalant non pas sur le printemps et l’été mais sur toute l’année en débutant par les Coupes et le championnat du monde down under dès le début du mois de janvier et courant jusque tard… Celle-ci présente donc une résilience particulière à la contrainte pandémique du covid-19, puisqu’il est donc possible de régater en 5.5 en 2020, lors d’évènements majeurs comme plus locaux.

Puisque le mondial a déjà été remporté par Kristian à bord d’Artemis XIV, il nous reste en effet à nous mesurer maintenant en Europe, à San Remo à la fin du mois d’août. Rejeu ensuite à proximité un mois après à Cannes lors des Régates royales fin septembre. Comme nos 5.5 peuvent être déplacés facilement, allons-y donc en masse! Echauffement possible sur la côte atlantique en début août à Noirmoutier.

Les avis de course et les inscriptions sont disponibles en ligne:

- Noirmoutier classic, du 1er au 4 août;
- European championship, San Remo du 24 au 29 août;
- French Open / Régates royales, Cannes du 21 au 25 septembre.

Cela nous laisse juste un peu plus de temps de préparation et d’entraînement avec nos bateaux…

 



Derniers commentaires

  • Jean-Bernard Datry commentaire sur 5,5m et équipement(s) à vendre
    "Contactez jacques ORTAIS, chez technique gréement à la Trinité, qui a des tubes alu. Sur le carbone..."
  • Beaussier commentaire sur 5,5m et équipement(s) à vendre
    "Bonjour, Après avarie sur mon pied de mât carbone, la pièce aluminium qui s'enclenche sur le pied de..."
  • Kaspar commentaire sur Liens
    "Bonjour, 5.5 FRA 58 "Scatoulitsa", currently for sale, is an early Evolution boat, with its construc..."
  • Jean Philippe gervais commentaire sur Flotte française: assemblée générale
    "Bonjour Je suis à la recherche des coordonnées du propriétaire d’alouette F7 qui serait en vente ..."

Articles récents

Championnat du monde 2020: la double à l’équipage pour les norvégiens d’Artémis!

NOR 57 - worlds 2020
Artemis XIV – NOR 57, par Robert Deaves

L’année 2019 avait vu l’équipage norvégien d’Artemis XIV – NOR 57, emmené par Kristian Nergaard, emporter successivement la Scandinavian Gold Cup (d’ailleurs magistralement pour son centenaire!) et grimper sur la plus haute marche d’or du podium aux mondiaux, à Helsinki en Finlande.

Sans doute la proximité relative des éditions 2019 et 2020 a-t’elle jouée, contrainte de l’hémisphère sud oblige: il n’y a pas eu de rupture d’entraînement de fin d’année pour la flotte mondiale. Cependant, remporter simultanément les deux trophées, deux fois d’affilée, n’est guère aisé et plutôt rare! Une nouvelle façon pour Kristian et son équipage d’étoffer joliment leur palmarès.

Cette année 2020 s’ouvre en Australie sous d’excellents auspices pour la classe des 5.5: des régates avec du vent, du soleil et une belle mer (parfois même grosse…), des régates acharnées que ce soit entre modernes, évolutions mais aussi entre classiques, de nouveaux bateaux au départ des manches et d’autres encore en construction….

Robert Deaves était sur place en Australie, ces régates des coupes et du mondial 2020 sont racontées et illustrées de manière toujours aussi immersives (chronologiquement ci-dessous):

- le défendeur enlève la manche d’ouverture de la Scandinavian Gold Cup à Pittwater (3 janvier);

- Artemis XIV scelle un record en emportant la Scandinavian Gold Cup à Pittwater (4 janvier);

- Ku-Ring-Gai et Carabella mènent les Coupes Evolution et Classique (5 janvier);

- Ku-Ring-Gai, Baragoola et Clark Kent gagnent les Coupes des 5.5 (Hanko Evolution Cup, Royal Kaag Classic CUP & King Alfred’s Cup) en prémices au mondial (6 janvier);

- Artemis XIV s’arroge la première manche d’ouverture du championnat du monde 2020 (9 janvier);

- Artemis XIV et New Moon II se partagent le butin du 2ème jour des championnats du monde(10 janvier);

- trop grosse mer: pas de course pour le 3ème jour du mondial (11 janvier);

- victoires pour Shaolin et Ali Baba mais Artemis XIV conforte sa marge (12 janvier);

- Artemis XIV conforte son titre mondial en 5.5 au terme d’un 5ème et dernier jour de régate trépidant (13 janvier).

 


Open de France / Régates Royales de Cannes: J-1

1d951e5d-ae06-456a-81cd-dc110d96c681
Joker – FRA 50 à Cannes en 2017 – maintenant la photo de couverture de nos règles de classe…

A compter du mardi prochaine 24 septembre commenceront les choses sérieuses, avec l’envoi du premier signal d’avertissement pour les 5.5 aux Régates Royales de Cannes. Le plateau de concurrents est plus réduit que l’an dernier – l’Australie est loin et les bateaux commencent déjà à transiter vers là-dessous pour les mondiaux dans à peine plus de trois mois! – mais cela ne présage pas de régates moins âprement disputées que jusqu’alors.

Côté français, nous plaçons tous nos espoirs dans Joker et son équipage, qui se révèlent tenir encore cette année le haut du panier de crabes qu’est notre flotte française!

Tous les résultats et détails à suivre sur le site des Régates royales.

 

 


A saisir!

5.5 Metre 1st PlaceIl ne s’agit pas d’une bonne affaire… C’est encore mieux! A saisir pour tous les amateurs de classiques: Rush VI est à vendre à un prix qui fait plutôt écrire qu’il est à offrir: 12000 euros avec sa remorque.

Certes est-il actuellement en Finlande, mais on ne peut qu’espérer que ce superbe Ohlson de 1960 retrouve quelques uns de ses concurrents récents comme Korrigan et Nirvana dans nos eaux… passez donc l’affaire autour de vous! Faut-il le préciser, il est dans un état proche de l’irréprochable… Petit détail: il possède une des plus élancées et jolies forme d’étrave de tous les 5.5.

0140_IMG_0548_512

 

 


Saison 2019: challenge métrique

NOIRMOUTIER 1


Helsinki: coupes et championnat du monde 2019

abf496_c911d316033b41c4a4e13e8a6c82f344~mv2

Nous les avons suivi avec envie… Cette année, Kristian Nergaard a réussi le tour de force de remporter à la fois la Scandinavian Gold Cup (centenaire!) et le championnat du monde, à bord de son fidèle Artemis XIV – NOR 57.

Il faut souligner la performance de l’équipage de Caracole – FRA 59, avec Nicolas Berthoud et Daniel Stampfli emmenés par Bernard Haissly, qui a réussi à terminer 2ème et 3ème des 2ème et 3ème manches de la Gold Cup. Sous leurs couleurs suisses, Caracole finit 4ème du mondial à 4 points du podium, en emportant notamment la 6ème manche.

Tous les comptes-rendus par Robert Deaves sont accessibles ici, par ordre chronologique:

cup 1 Premier coup en cible pour Artemis XIV à l’appareillage de la Scandinavian Gold Cup à Helsinki.
cup2 La Scandinavian Gold Cup réduite à deux adversaires alors qu’Artemis XIV et Girls On Film l’emportent chacune pour le deuxième jour à Helsinki.
cup 3 Artemis XIV conquiert la Scandinavian Gold Cup pour son 100ème anniversaire à Helsinki.
cup 4 Ku-ring-gai and Tara s’emparent des Coupes des 5.5 évolution et classique alors que les régates sont écourtées faute de vent.
mondial 1 New Moon, champion du monde en titre, ouvre le mondial 2019 des 5.5 avec une première victoire.
mondial 2 Coups double pour Artemis XIV le deuxième jour du mondial.
mondial 3 Victoires pour l’Australie et les Bahamas, les écarts de points sont serrés.

Et en photos:
abf496_f36bcf36fc33434385d1aba3329d5599~mv2

Qui veut un 5.5? Et puis parlons-en, de nos bateaux…

Beaucoup des articles récents de ce site parlent des régates passées, en cours, à venir, des rassemblements… Et pas tant que cela de nos bateaux eux-mêmes! Alors qu’ils le méritent. Pour cela, une fréquentation sans modération de l’inventaire de la classe est conseillée: il est alimenté continuellement, à une fréquence quasi quotidienne, de toutes parts dans le monde.

Et puis certains bateaux méritent que l’on s’attardent un peu sur leur cas – quoiqu’à la réflexion, cela peut s’appliquer à chaque 5.5! Chacun étant unique, on n’y est pas gagné par l’uniformité un brin ennuyeuse de la monotypie.

Aussi, à partir de maintenant, la classe va s’essayer à un focus mensuel (?) sur un bateau particulier. En attendant, en voici un qui cherche un acquéreur dès la fin de la Hanko Evolution Cup (il est donc disponible sur place pour le championnat du monde!): Pop’s John B – SWE 64 est à vendre au prix très modique de 11500 euros (soit en fait seulement 7500 euros pour le bateau, et 4000 euros pour la remorque).

0282_Sjo_sa_ttn_150dpi_maj_2016_512
Il s’agit d’un Evolution typique du début des années 1980 (1981 exactement pour lui), plan Luders construit par Warren Muir en Australie pour Bobby Simonette (à l’origine BAH 11). Il est en acajou moulé, le président de notre classe française peut témoigner de la qualité et de la solidité de cette construction! Le prix ne le laisse pas penser, alors autant le préciser: il est en excellent état, les fonds, le plancher, l’étambrai et une partie du pont ont été refaits en 2015. Le safran est de 2014. Le mât et tout le gréement sont aussi de 2015! Voiles de compétition de 2015 et 2018, celles de promenades sont plus anciennes…

0282_NOR_42_Helsinki_512
Alors sous numéro norvégien, après les Bahamas et avant la Suède… et pourquoi pas la France?

Détails et photos sur l’inventaire: https://5.5inventory.org/BAH/011/
Annonce sur le site international: https://www.5.5class.org/boats-for-sale

Et comme tout est affaire de détail: coup d’œil sur ses ailettes de quille…
0282_IMG_3236_512

 

 

 

 

 


Articles plus anciens

Septembre 2020: cap sur les Régates royales, open de France

Août 2020: championnat d’Europe – Yacht Club Sanremo

Magazine 5.5 : édition d’avril 2020

Régates en 2020: une classe chanceuse!

Championnat du monde 2020: la double à l’équipage pour les norvégiens d’Artémis!

Open de France / Régates Royales de Cannes: J-1

A saisir!

Saison 2019: challenge métrique

Helsinki: coupes et championnat du monde 2019

Qui veut un 5.5? Et puis parlons-en, de nos bateaux…

UNACITA-ISTRES |
COS toujours... |
livr'ados |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Association des Personnes O...
| INFOPLANETE
| chansons pour Haiti