Cowes 2018: Championnat du monde, cinquième et dernier jour.

D’après Robert Deaves, le 24 août 2018

New Moon intervient dans la compétition pour s’arroger le titre de champion du monde des 5.5m à Cowes

 

New Moon, BAH 21, (Mark Holowesko, Christoph Burger, Peter Vlasov) a remporté l’édition 2018 du championnat du monde des 5.5m JI organisé par le Royal Yacht Squadron à Cowes,à l’issue d’une dernière journée de régate palpitante dans le Solent. Marie-Françoise XIX, SUI 218, (Jürg Menzi, Jurgen Eiermann, Bo Selko) termine à la deuxième place, suivie d’Artemis XIV, NOR 57, (Kristian Nergaard, Kristoffer Spone, Trond Solli-Saether) à la troisième.

 

Le jour final de ces régates a débuté avec du soleil et un bon vent, mais qui ont laissé plus tard la place à plusieurs fronts de plui accompagnés parfois d’un fort vent. ce fut néanmoins une fin tout à fait appropriée à un grand championnat à la compétition acharnée. Celle-ci fut très serrée, avec un groupe des cinq premiers bateaux menant clairement le reste de la flotte, chacun en lice de prétendre au titre de champion du monde. Trois d’entre eux ont déjà été sacrés par le passé, mais deux étaient en chasse de leur premier titre mondial.

Quoi qu’il en soit, New Mooon a levé tous les doutes dans la 8ème course, en menant quasiment du départ à l’arrivée et emportant sa quatrième victoire et s’arrogeant son premier titre mondial, pouvant alors se passer d’une manche. Le fort courant de jusant a consacré la gauche du parcours comme la seule option valable, New Moon n’a jamais paru menacée, seulement doublée un temps par Caracole, SUI 214 (Bernard Haissly, N. Berthoud, Daniel Stampfli) lors du second bord de portant. Avec tous ses concurrents directs suffisamment loin derrière, New Moon avait assez de points d’avance pour alors garantir son titre.

Les possibilités étaient ouvertes pour les autres positions du podium. Après avoir commencé la journée avec une cinquième place au général, Artemis XIVa enfoncé le pied au plancher pour la dernière course, dominant le côté gauche et, après avoir contourné la première bouée au vent juste derrière Clark Kent, NOR 64, (Petter Fjeld, Peter Hauff, Christen Horn Johannessen), s’est installé en tête et a pris le contrôle d’une course à embûches, avec un amoncellement d’épais nuages noirs de grains et un autre front arrivant sur le parcours juste après l’arrivée. Cela a suffit à les remonter à la troisième place, alors qu’une quatrième et une dixième place dans les deux manches laissait Marie-Françoise XIX à la deuxième place au classement général. Après un mauvais départ, New Moon montra pourquoi ils étaient champions du monde, s’en sortant au travers de toute la flotte sur chaque bord, pour finalement arriver quatrième.

Le premier meneur de la semaine, John B, BAH 22, (Gavin McKinney, Lars Horn-Johannessen, Mathias Dahlman),a lutté toute la journée mais une dixième et une quatorzième place étaient trop peu chères payées pour le maintenir sur le podium et il descendit à la cinquième place, alors qu’une onzième et une septième place permettaient à Black & Wjite de se maintenir au quatrième rang.

Des sept 5.5m Evolution participant, Joker, FRA 50, (Eric Polaillon, Adrien Polaillon, Antoine le Foyer de Costil)a été le meneur, avec un avantage serré sur le superbe Skylla, SUI 182, (Andre Bernheim, Alex Bernheim, Urs Werner). Carabella, ITA 73, (Alfredo Delli, Gianluca Marolli, Claudio Mazzanti)  fut le premier des deux Classiques. Ces deux meneurs avaient chacun emporté leur coupe respective la semaine précédente.

 

 

Holowesko spoke about finally winning the title, “There have been a lot of close calls on the world championship. We’ve had a lot of bad luck. But nothing went terribly wrong in this regatta and that’s a big help. We were six points up with two days to go last year. This year we were six points down with two days to go, and we won and that’s a very good feeling.”

He paid tribute to his crew, “These guys are really fantastic. I am really proud to sail with these guys. They do so much on and off the boat, and in between races. Very professional but also its an incredible amount of fun. We’ve always enjoyed ourselves sailing together. These guys dragged me into this class and drag me around the race course. It’s just been a blast.”

Front man Vlasov could not quite believe it. “We are world champions. That’s a big thing. Winning the 2018 world championship in Cowes is an incredibly wonderful thing to have happened to us, because it is Cowes. I have been in the class for almost 20 years now and I have come close a couple of times. To win it and win it here and also know that next year for the 100th anniversary of the Scandinavian Gold Cup, we get to sail and represent The Bahamas, and sail the Gold Cup in Helsinki, where it originated so it’s very, very exciting times for us in New Moon.”

Burger said, “This whole week was so incredibly close and you would have to get all the mental, all the current, a bit off what you would expect and have one upwind that didn’t turn out the way you expect and the whole mindset and confidence can change so rapidly.”

He said their preparation and confidence was the key to their success this week. “We got our act together, we took the right decisions before the regatta, started to prepare, came here early to learn about the place. We had superb boat speed. We had strong confidence towards the end of the series and we pulled it off so that was more than satisfying for everyone.”

The International 5.5 Metre fleet has immensely enjoyed its two weeks in Cowes. The Royal Yacht Squadron has been the perfect host for the class, a class that started its long story on these waters nearly 70 years ago. It had been 20 years since the fleet last came to Cowes.

Next year’s world championship heads to Nyländska Jaktklubben (NJK) in Helsinki, which is where the class and the club will celebrate the centenary of the Scandinavian Gold Cup, which has been sailed for by the 5.5 Metres since 1953.

 

Final results after 9 races

1 New Moon, BAH 21, (Mark Holowesko, Christoph Burger, Peter Vlasov) 18
2 Marie-Françoise XIX, SUI 218, (Jürg Menzi, Jurgen Eiermann, Bo Selko) 30
3 Artemis XIV, NOR 57, (Kristian Nergaard, Kristoffer Spone, Trond Solli-Saether) 30
4  Black & White, SUI 219, (Daniel Schenker, Mark Dangel, Anthony Shanks) 36
5 John B, BAH 22, (Gavin McKinney, Lars Horn-Johannessen, Mathias Dahlman) 40

 


Autres articles

Répondre

UNACITA-ISTRES |
COS toujours... |
livr'ados |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Association des Personnes O...
| INFOPLANETE
| chansons pour Haiti