Archives pour la catégorie Evènements

Flotte française: assemblée générale

Quand nous nous retrouvons en régate, nous avons toujours trop de choses à faire ou à discuter pour parler de la classe… Alors une assemblée générale quand l’hiver arrive et que nos bateaux entament leur hivernage ne peut qu’être nécessaire!

Et cette fois est-ce vraiment nécessaire: notre flotte française retrouve un peu de vigueur sur l’eau, mais il faut aussi que nous lui donnions un peu de forme! Pas mal de choses se passent aussi du côté de l’association internationale, il est bon que tout le monde en soit au courant. Assemblée générale de la classe française donc le 9 décembre prochain, après la remise des prix du Challenge métrique, sur le stand du Yacht Club de France au salon nautique de Paris.

Agenda complet à suivre dans la semaine!

Championnat du monde 2019: destination Helsinki!

Le Nyländska Jaktklubben (NJK) vient de diffuser une première lettre d’information pour les Coupes et le championnat du monde de l’an prochain. Premier signal d’avertissement des Coupes le 24 juillet prochain, et début du mondial à suivre le 29 juillet.

abf496_80967687913e4e7cac7f7e02cb2f9931~mv2

Faut-il le rappeler? Ce sera le centenaire de la Scandinvian Gold Cup, c’est pourquoi le NJK qui en est à l’origine nous accueillera encore et particulièrement cette fois. La dernière édition finlandaise était organisée conjointement entre le NJK (Coupes) et le HSS (mondial) en 2011, déjà pour un anniversaire: les 50 ans des championnats du monde de 5.5. Korrigan (FRA 19) y était: inutile de préciser que son équipage attend avec impatience d’y retourner! Ce n’est pas partout qu’un bar branché coupe la musique pour faire applaudir un 5.5 qui passe à raser les cailloux au crépuscule, que des 8 manœuvrent à la voie au centre ville… On adore!

Cela se mérite: le trajet prend un peu de temps… mais une bonne part se fait en ferry sans que le prix n’en soit si différent d’une traversée de la Manche! Embarquement à Lübeck ou Rostock, dans ce cas avec petite escale à Gdansk.  Détail qui en intéressera certains: les finlandais ont quelques superbes et très bons classiques: on se souvient notamment de Rush VI – FIN 46, vainqueur aussi en 2012 des Vintage Yachting Games en Italie. Alors tous en Finlande!

Challenge métrique: remise des prix et résultats

invitation%20palmares%20challenge%20metrique%202

L’invitation est explicite! Certes est-ce à Paris, mais il nous faut bien un motif pour aller au salon nautique, pour ceux comme nous qui ne cherchons pas de bateau et qui avons déjà nos voileries préférées… Pour mémoire, accès gratuit pour les licenciés FFV!

Puisque l’on parle de remise des prix, les résultats de cette saison 2018 sont exposés en dessous: l’assiduité est primordiale! Comme sur n’importe quel départ, DNC ou DNS = nombre des inscrits +1. Les points s’additionnent alors en masse pour peu que l’on soit absent, et que l’effectif participant au circuit dépasse celui des doigts d’une main!… Pour l’an prochain: objectif d’une flotte de 10? Certes ne pourrons-nous pas tous être présent à toutes les occasions, avec le championnat du monde en Finlande en fin juillet-début août, mais ce challenge est un très bon support pour notre saison Atlantique… Et ce n’est pas désagréable de se trouver devant des 8!

CM_2018Com_résultats_Page_1

 

 

Cowes 2018: Championnat du monde, premier jour

Par Robert Deaves

New Moon begins 5.5 Metre World Championship with convincing win

August 21, 2018

The 2018 International 5.5 Metre World Championship at the Royal Yacht Squadron in Cowes, UK opened Monday with one afternoon race that was won by New Moon, BAH 21, (Mark Holowesko, Christoph Burger, Peter Vlasov).

Nearly, seventy years ago the first 5.5 Metre was launched in the Solent by Charles E Nicholson of the famous Camper & Nicholson yard. On the same waters today, 25 International 5.5 Metres, from ten nations, most looking very different from that first boat, began competing in the 56th world championship of the class, which is celebrating its 70th anniversary in 2018. The Rule that governs how a 5.5 Metre is designed, was written in 1948 and the first boat,The Deb K-1, was designed in 1948 by Nicholson. That boat was first sailed in the Solent in 1949.

 

abf496_3976b3c0f00748db97a393d363c7e312%7Emv2 dans Régates 2018

Video: Highlights from Day 1 of the World Championship

 

 

The day brought a range of English weather with early morning rain and light winds that changed through the afternoon to briefly bring moderate south-westerlies and some broken sunshine. It was a gentle start to what is expected to be a fiercely competitive week of racing.

After a slight delay caused by a wind change, the committee boat end proved very popular, with a crowd piling in at the gun. Beating against a flood tide, decisions over the current provided decisive and were quite varied.

New Moon started near the pin end on a lift and controlled the shifts perfectly on the left to lead that side up the first beat. Those who opted for the right side, came in a bit behind, but all the favourites were in the front group. New Moonquickly opened up a nice gap behind and then the interest was in the chasing group of John B, Artermis XIV and Marie-Françoise XIX.

 

John B was, for a while, clear second and rounded every mark in second place. However after rounding the top marka bout sixth, Artemis XIV, closed up on the third beat and the final downwind, to be within striking distance on the final upwind. Their decision to tack under the layline to the finish paid off as they took the final shift back and crossed ahead of John B by no more than two boatlengths.

 

 

Mark Holowesko of New Moon explained his race, “There was a bit a of jam at the start. We were going to start at the committee boat but there really wasn’t any room there. Then right at the start we felt there was a big lift on starboard, and we had a good line and lift of the start. It seemed everyone wanted to go right for the current but there was such a lift so we just played the shifts going up the course, rather than trying to get to what people thought was the favoured side. We had had pretty good boat speed and didn’t didn’t do anything stupid.”

On a close 1, 2 for the Bahamas boats, “Kristian is just super fast and he was charging the whole time. He caught up with Gavin on the third run and outsailed them towards the end.”

After finishing as runner-up to John B in 2017, New Moon is again one of the favourites this year, but perhaps with something to prove. He said a good start is important.

“It’s just comfortable to get a good race under your belt on the first race and stay out of trouble. That’s what we tried to do. The idea today was not to be super aggressive but just find a clean space to get off the line with speed, play the shifts, and that worked really well for us.”

On sailing in Cowes, “The current and the wind are a real challenge for those of us that have not sailed in such strong current before, so we befitted a lot being here the last five days sailing in a lot of different winds and current. But it took three to four days to get used to the current and the wind changes throughout the course. It’s a beautiful place to sail, very difficult but very beautiful.”

 

 

 

Mathias Dahlman, from John B, said, “Today we were working all the time on the left upwind and the middle downwind. We started at pin and worked up from that point. We rounded all the marks second, but finished third, so we were just beaten by Kristian Nergaarrd, but it was a close one. Our speed felt OK, so it is going to be interesting worlds this year.”

On the fleet, “It is very competitive. [Jurg] Menzi was doing very well on the upwinds today, and super fast. And those around us were going fast. It’s going to be a long regatta and a lot will happen due to the current and wind.”

On sailing a 5.5.”It’s one of the best boats. Upwind in a 5.5 is a real pleasure. It’s hard work but I enjoy it a lot, downwinds also. It’s a very nice boat to sail. It’s also very up to date with all the new technology with sails and fittings and I think most of the boats are about the same nowadays, so it’s up to the sailors about who is going to win.”

On the rest of his crew, “Sailing with Gavin is a pleasure. He is so kind and an excellent skipper. He steers the boat very well and to sail with Lars is really good. I am really lucky to be on board with them.”

John B is defending the title this year, “It’s a new regatta so I don’t think of it. Just race hard, do our best and see where we end up. Defending or not makes no difference.”

Racing continues on Tuesday. The world championship consists of nine races, with two more races scheduled each day from Tuesday to Friday from 11.00.

Results after Race 1
1 New Moon, BAH 21, (Mark Holowesko, Christoph Burger, Peter Vlasov) 1
2 Artemis XIV, NOR 57, (Kristian Nergaard, Kristoffer Spone, Trond Solli-Saether) 2
3 John B, BAH 22, (Gavin McKinney, Lars Horn-Johannessen, Mathias Dahlman) 3

 

Compte à rebours: Bénodet!

IMG_1191Le compte à rebours pour le coup d’envoi du challenge métrique a débuté! Le sifflet est chaud depuis les voiles de la Citadelle au début du mois de Juin (excellent accueil du Port-Louis, faut-il le rappeler! Une grande étape en devenir!).

Le rendez-vous de la Belle Plaisance, du vendredi 22 au dimanche 24 juin, nous attend nombreux sur la ligne: les 5.5 doivent être les mieux représentés de toutes les classes métriques; ce qui est relativement logique…

On s’attend donc  à voir flirter sur les lignes et les bouées: Alibi 2 (FRA 32), Cybèle (FRA 38), Bagheera VIII (FRA 43), Auguste 1er (FRA 47), Joker (FRA 50) et Pan (FRA 62). Du beau monde et de belles coques!

Nouvelles internationales – Juin 2018

Message du président (traduction du secrétaire)

Chers amis,

Nous sommes maintenant de plein pied dans la saison 2018, avec un grand nombre d’excellents évènements à courte échéance. Comme vous le savez, cette année marque  le 70ème anniversaire de notre magnifique classe: j’espère donc que tous et chacun ferez un effort pour participer au plus grand nombre possible de régates.

Les championnats open d’Allemagne et des Pays-Bas, à la fin du mois de Juillet, fourniront un excellent échauffement pour les courses de notre Championnat du Monde et des Coupes à Cowes au mois d’Août. Le Solent est là où le premier 5.5 fut lancé autrefois, en 1949; il est tout à fait légitime de retourner dans ces mêmes eaux pour notre 70ème anniversaire. Ce sera fantastique de voir une importante flotte de 5.5 naviguer dans ce Solent cet été!

Je souhaite vous encourager tous à participer à vos régates locales et peut-être à voyager pour courir lors de quelques autres évènements et championnats à l’étranger. C’est tout simplement la meilleure façon que nous ayons de promouvoir notre classe, en plus particulièrement plaisante!

Pour ceux qui vont régater à Gravedonna ces jours prochains, j’espère vous y retrouver nombreux!

Hans Nadorp
Président la classe internationale des 5.5

news june 2018 1

news June 2018 2

 

Programme des régates en 2018: une triple saison en perspective!

La classe internationale est dynamique, les flottes nationales sont bien actives, des bateaux se rénovent et d’autres se construisent, les clubs organisent régates: multipliez tous ces champs de données et vous obtiendrez… un calendrier qui déborde! Avec parfois des superpositions de dates à des milliers de kilomètres d’écart.

En ce qui nous concerne, nous en avons pour toutes les ambitions: régates nationales sur un circuit qui s’améliore entre métriques, régates particulières (classiques olympiques) ou circuit international des championnats open.

Le plus important sont les « coupes » et le championnat du monde, cette année encore à proximité, puisqu’après l’avoir organisé à Bénodet l’an dernier, il aura lieu dans le Solent, à Cowes. Faut-il le rappeler, mais la coupe classique est actuellement aux bons soins de Nirvana (FRA 46)… A défendre ! Voici pour les dates :

-      Scandinavian Gold Cup, RYS (GBR – Cowes) du 15 au 18 août 2018 ;

-      Royal Kaag Classic Cup, RYS (GBR – Cowes) du 15 au 19 août 2018 ;

-      Hankø Evolution Cup, RYS (GBR – Cowes) du 15 au 19 août 2018 ;

-      World Practice Races, RYS (GBR- Cowes) 18 et 19 août 2018;

-      World Championships, RYS (GBR – Cowes) du 20 au 24 août 2018.

 

Pour s’y préparer, tout en profitant du charme de nos eaux, voici ce que donne la première saison, nationale et principalement en Atlantique à l’exception de sa clôture méditerranéenne, grâce à la consolidation du challenge métrique Atlantique:

-      Challenge métrique, « échauffement »: Voiles de la Citadelle, YCC – SNLP – SELLOR (Port-Louis) du 1er au 3 juin 2018 ;

-      Challenge métrique, étape #1 : Rendez-vous de la Belle Plaisance, YCO (Bénodet) du 22 au 24 juin 2018 ;

-      Challenge métrique, étape #2 : Voiles Classiques, SNT (la Trinité) du 13 au 15 juillet 2018 ;

-      Challenge métrique, étape #3 : NO Classic, CVBC (Noirmoutier) du 3 au 5 août 2018 ;

-      Challenge métrique, « conclusion » : Voiles de Légende, YCLB (la Baule) du 11 au 15 août 2018 ;

-      Championnat de France Open : Régates Royales, YCC (Cannes) du 24 au 29 septembre 2018.

 

La seconde saison est celle des régates « particulières », pour des 5.5 spécifiques (notamment les classiques olympiques, encore surnommés « vintage ») ou les évènements maintenant traditionnels de la classe :

-      Australian Festival of Fives, RPAYC (AUS – Pittwater) du 24 février au 4 mars 2018 ;

-      Osterregatta, TYC (SUI – Lac de Thun), 30 et 31 mars 2018 ;

-      Alpen Cup, CVT (ITA – Lac de Côme), du 26 au 28 avril 2018 ;

-      Enoshima Trophy, FSC (GER – Glücksburg) du 6 au 10 juin 2018 ;

-      Vintage Yachting Games, KDY (DEN – Copenhague) du 16 au 22 septembre 2018.

 

La troisième saison parallèle est celle des championnats nationaux Open :

-      Australian Championship, RPAYC (AUS – Pittwater), du 25 au 27 février 2018 ;

-      Italian & Swiss Open, AVAL-CDV (ITA – Gravedona, Lac de Côme), du 21 au 23 juin 2018 ;

-      North American Spring Regatta, MBSC (CAN – Midland, Ontario) du 21 au 24 juin 2018 ;

-      German & Dutch Open : Travemünder Woche, NRV-HSC-LYC (GER – Travemünde) du 20 au 29 juillet 2018;

-      French Open Championship : Régates Royales, YCC (FRA – Cannes) du 24 au 29 septembre 2018.

Mondial 2017 à Bénodet

IMG_0729

Pour cette année 2017, la grande migration annuelle des 5.5m JI vers leur championnat du monde les a fait de nouveau converger vers le yacht Club de l’Odet et la baie de Bénodet. Le club a relevé le défi tardif d’organiser ce championnat, 4 ans après avoir accueilli un championnat d’Europe et 11 ans après un mondial d’anthologie en 2003.
Ancienne classe olympique, les 5.5m JI sont une classe encore mondialement très active : jauge à développement, cette formule génère encore régulièrement de nouveaux bateaux se livrant des régates serrées sur un circuit mondial au calendrier chargé.
Vingt-huit bateaux se sont ainsi progressivement retrouvés dans nos eaux à la fin du mois d’août, classiques, évolutions et modernes, offrant un formidable tableau d’une soixantaine d’années d’architecture navale. En jauge métrique, les bateaux les plus anciens courent en effet à l’égal des bateaux les plus modernes : il s’agit de tirer le meilleur parti de la délicate combinaison d’une carène, d’un gréement et d’un équipage. La seule contrainte est de se plier aux règles de course et de jauge, étroitement contrôlées par le jaugeur Guy-Rolland Perrin, et dont l’évolution fut encore âprement discutée lors de l’assemblée générale de la classe afin de permettre le développement de nouveaux plans encore plus performants. L’élégance des carènes classiques comme modernes, la qualité de restauration des bateaux anciens, la précision des gréements modernes en carbone et la personnalisation des accastillages témoignent de l’attachement des propriétaires et des équipages à cette jauge, excellent échappatoire à l’ennuyeuse monotypie.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pungin (SUI 213) et Otto (SUI 209) au contact
Ces vingt-huit équipages représentaient les Bahamas, la Suisse, la France, l’Allemagne, l’Italie, l’Australie, les Pays-Bas, l’Autriche, la Suède et la Norvège. Cette dernière n’étant cette fois pas représentée par le multiple champion du monde en titre, les appétits de victoire étaient largement partagés !
Le championnat du monde était précédé de trois coupes. La plus ancienne et originale, la presque centenaire Scandinavian Gold Cup, a lancé les régates alors que le temps jusqu’alors superbe se grisait d’ouest. L’équipage de Jurg Menzi à bord du très affûté «Marie-Françoise XIX » remporte avec un grand sourire ce superbe trophée grâce à trois manches victorieuses, après avoir un temps laissé un court espoir aux deux autres finalistes norvégiens et français. En effet, seul court un bateau par nation et sont éliminés au terme de trois manches les concurrents n’en ayant gagnés aucune…

 

Auguste 1er (FRA 47) aux prises avec Belladona II (AUT 16)
Peu de temps après ont suivis les classiques et les évolutions, s’affrontant respectivement pour conquérir la Royal Kaag Classic Cup et la Hanko Evolution Cup. Pour notre plus grande fierté, Yves Duclos Grenet remporte la première à bord de son superbe Nirvana vernis. L’allemand Boomerang de Falk Einecke s’adjuge magistralement la seconde, malgré l’énergie déployée par ses concurrents.
La remise de ces coupes le vendredi eu lieu sous les applaudissements enthousiastes de l’ensemble de la flotte enfin rassemblée pour le mondial et goûtant déjà aux délices dont le club la régalera toute la semaine.

Départ sous un ciel gris de suroît ; les grains ne vont pas tarder…
La météo encore clémente des premiers jours va cependant se… compliquer au cours de la semaine pour faire de ce championnat un évènement mémorable ! On verra ainsi des bateaux démâter spectaculairement, un guindeau du robuste bateau comité faire quelque peu défaut, des trimmers se bloquer… L’ensemble des mouilleurs seront aussi rincés que les concurrents lors des longues manches de plus d’une dizaine de nautiques. Un somptueux soleil les gratifiera d’une pause lors d’une exceptionnelle « dock party » offerte par les Bahamas ; une abondance de crêpes un autre jour réchauffera tout le monde et les bars des alentours verront les manches refaites encore plus de fois qu’elles ne furent courues…

Peu de temps après un départ ; Boomerang (GER 89) au premier plan. Option gauche ou droite ?
Rapidement les deux équipages des Bahamas à bord de John B et New Moon se démarqueront, bien que talonnés par les néerlandais de Feng Shui et les suisses de Caracole.

Mondial 2017 à Bénodet dans Evènements

New Moon (BAH 21) et John B (BAH 22): deux tonnes n’empêchent pas le rappel !
Le courant portant sur la ligne allié à l’enthousiasme des équipages amèneront quelques disqualifications sous pavillon noir mais guère de désordre dans le classement final au terme de neuf manches passionnantes. Le comité de course exploitera en effet toutes les possibilités pour régaler les coureurs jusqu’à la dernière minute !
John B (BAH 22), Prettynama (GER 83) et Shaolin III (SUI 226)
C’est avec des larmes de joie que Gavin Mc Kinney se fera remettre avec son équipage les médailles de champion du monde : trente ans d’effort enfin justement récompensés ! L’hymne des Bahamas sera joué deux fois, New Moon lui succédant sur la seconde marche du podium, suivi du néerlandais Arend Jan Pasman à bord de Feng Shui, confirmant qu’il ne faut pas compter sur lui uniquement pour animer les soirées de la classe… Malgré une victoire dans la septième manche, les sympathiques suisses de Caracole ne parviennent qu’à la quatrième place.

Joker et Auguste 1er sous un ciel un jour moins chargé
Parmi les évolutions, les représentants du club à bord de Joker et Auguste 1er ne réussiront pas à dépasser Boomerang qui sera récompensé du superbe trophée dévolu au champion évolution. Le jeune équipage suisse du classique Belphégor, mené par Bruno Engel – aussi efficace sur l’eau que dans son chantier naval – ne permettra pas à Nirvana de répéter sa victoire dans la coupe classique et gagnera pour la première fois le titre de champion du monde classique.

Les bateaux remis sur leurs remorques, les équipages et toute l’équipe du club attablés pour un dernier festin, tout le monde s’accordaient à penser que ces deux semaines de régates avaient encore une fois dépassé les meilleures espérances formulées un an auparavant à Copenhague, lorsque la classe avait dans un élan manifesté son enthousiasme pour venir régater à Bénodet. Ce devait alors être un excellent championnat d’Europe, ce fut un exceptionnel championnat du monde ! La classe se dirige maintenant vers Cowes pour son championnat 2018, auquel plusieurs bateaux porteront les couleurs du club. Gageons que la prochaine saison 2018 du challenge métrique leur donnera l’entraînement nécessaire pour gagner encore des places…

Hankø Evolution Cup & Royal Kaag Classic Cup

Résultats complets:

IMG_0846

En prélude au mondial 2017: les Coupes à Bénodet

It started Tuesday under a magnificent breton weather with blue sky and warm air then on Sunday the weather became another way typical of Brittany with heavy rain and strong winds.

The Prize giving of the Cups and the World’s opening saw the fleet congratulate the first winners of the event.

They benefited of an excellent racing organization from the band of volounteers of the Yacht Club de l’Odet, associated with fair winds and weak current providing a lot of tactical options.

A fleet of 6 started to fight on Wednesday for the old Scandinavian Gold Cup (established in 1919), representing France, Bahamas, Switzerland, Norway, Italy and Australia. Marie-Francoise XIX (SUI 228), helmed by Jurg Menzi, opened her winning path in the first race. Otto for Norway and Caracole (FRA 59) for France won also the right to continue the racing after three races, but Marie-Francoise did not allow them any further hope, winning the 4th and 5th races, despite being very closely tailed by her two competitors… Marie-Francoise’s crew shared some proud and wide smiles on yesterday prize giving, handing the « little boy »!

Classic and Evolution boats gathered at sea on Friday for their first races of the Royal Kaag Classic Cup and the Hankø Evolution Cup, each fleet of 5 boats representing France, Switzerland, Austria and Germany. Among the evolutions, Boomerang (GER 89) displayed a great speed and excellent tactical skills, managing to win the Hankø Evolution Cup by a comfortable margin. The second place was strongly fight by Auguste 1er (FRA 47) and Joker (FRA 50), to the profit of the last one, Joker departing their scoring equality by winning the 4th and last race of the Cup.

In the classic fleet, sadly reduced to three when Favorita (FRA 54) broke her mast foot, the beautifully varnished Nirvana (FRA 46) seemed nearly no match for her competitors by winning the four races: nevertheless was she tailed by Belphegor (SUI 78) and the newly restored Kerhuen (FRA 25), but one once said that the race among just three boats could be the most difficult one… The Royal Kaag Classic Cup was awarded by her previous holder, Maria-Cristina Rapisardi, to Yves Duclos-Grenet, now keeping her for the Yacht Club de l’Odet.

1234

UNACITA-ISTRES |
COS toujours... |
livr'ados |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Association des Personnes O...
| INFOPLANETE
| chansons pour Haiti